Courant 2002

J'ai commencé à souffrir de lombalgies souvent présentes. Certaines fois, elles me clouaient au lit qui me causaient des douleurs.Il a fallu quatre ans pour enfin avoir un diagnostic: spondylarthrite ankylosante

Alors, depuis 2006, je prends des cachetons, qui soulagent.

Mais certains ont des effets secondaires:

  • Août 2008: palpitations cardiaques de 20h à 15h. Nouveau médoc contre la tension et arrêt de l'anti-inflammatoire; Mobic, hors situation critique. Maintenant je prends du Tramadol.
  • Juillet 2009; dans la nuit, durant 1h, j'angoisse un max et ai peur d'éteindre. Je lis la doc: un petit désagrément du Tramadol. Juste prendre la dose au-dessous.

Il y a les grosses crises qui me clouent au lit. Les périodes froides engourdissent mes articulations: j'ai l'impression que mes hanches sont engoncées dans un maillot en caoutchouc de 2 tailles trop petit!

Et puis, plus axés sur le temps du jour, l'ankylose des articulations et des lombaires. A chaque période froide, mes hanches donnent l'impression d'être emmaillotées. Le taï-chi-chuan permet d'assouplir ces zones engourdies, mieux que la kiné.

Décembre 2009.

Une petite fête de l'entreprise, se passe dans une salle des fêtes non chauffée. Un peu chaud, avec une veste. Le seul pull semble suffire.

Dans la nuit; intenses douleurs dorsales. Pendant près d'un mois, mon dos est très sensible. Le kiné a les équipements, super la lampe chauffante.

Ces douleurs reviennent, au moindre froid! Deux choses pour les contrer:

  • Prévention: le marcel!
  • En cas de douleur: patch chauffant!

Octobre 2011.

Première semaine, je morfle chaque jour, ainsi que la nuit. Il m'a fallu d'un lundi à l'autre, pour comprendre le problème.

  • Changement de saison!
  • Ma sensibilité au froid s'est décuplée.

Mon dos réagit très mal, au froid. Les températures basses en matinée et en soirée sont catastrophiques, pour mon superbe corps. Je dois gérer et prévenir. Donc; même par 23 ° C, marcel, qui va bien!

 

Le soir, mettre une bouillotte dans le lit, pour que la fraîcheur des matelas et draps ne tétanisent pas douloureusement mon dos!

Décembre 2011

Depuis quelques mois, je marche une heure, chaque matin, fais des mouvements de Taiji-quan, ji ben gong, Qi gong, sur la rive du Touch.

Pour le moment, cela semble faire effet.

Points positifs:

  • mes sacro-iliaques ne se figent pas au froid comme l'an dernier: je n'ai pas encore eu à pratiquer la "marche en pingouin".
  • Nuque, dorsaux et lombaires me font moins souffrir. Par exemple, lorsque je m'allonge sur le dos, ma tête ne s'infléchit plus vers l'arrière.
  • Je pèse, à ce jour, 101 kg contre 109 en mars. Ce qui doit aussi, sans jeu de mots, peser sur ma santé.

Jeudi 26 janvier 2012: visite de routine rhumato.

Pour le moment, mes efforts semblent porter leur fruits. J'ai senti une nette amélioration durant ses six derniers mois. La pratique quotidienne de la marche et du Taichi m'a apporté une autre façon de me déplacer, bouger, pencher, respirer. il m'a fait prendre conscience des mouvements en libérant dos et muscles, tendons articulations et... mental!

Avec 2 séances hebdomadaires, depuis 2006, mon kiné a eu le temps d'apprécier les progrès!

  • Moins d'inconfort et de douleurs,
  • La marche en pingouin est un mauvais souvenir! Rien cet hiver même pendant la période polaire.
  • Plus d'impression de perdre les tripes en me penchant
  • Même le lit me fait moins souffrir.
  • Quand je me couche, ma tête ne se sent plus obligée de rejoindre mon dos!
  • Sortir du lit est plus facile

Tellement; que mon praticien a décidé de ne me voir que dans un an et non pas les habituels six mois. L'an dernier, il pensait me faire passer à la bio thérapie, aujourd'hui, il veut s'informer sur les Taï-chi-chuan et Qigong. "Pour lui et  ses autres patients"!

Il faudrait être inconscient pour arrêter un sport soulage?

Dimanche 9 juin 2012 au matin

Depuis samedi soir, mal sur l'arrière de la cuisse. Articulaire? Musculaire? Ça lançait grave; rendant la station debout et les déplacements difficiles. Alors j'ai tenté le coup avec un peu de Qigong. J'ai pu participer à la journée d'adoption sans souffrir!

Samedi 23 juin 2012
Durant la journée de présentation de mes protégés félins pour adoption, des douleurs se manifestent au niveau des intercostaux, sous le bras droit. Sur certains mouvements, comme; en me levant respiration coupée.
En rentrant, je me suis plié à des mouvements de qigong. La douleur s'est beaucoup atténuée, j'ai pu finir ma journée tranquille.
Plus ça va, plus j'aime les arts internes!